L’artiste musicien Koffi Olomidé a été arrêté ce 25 septembre dans son domicile. Il a été acheminé au Parquet de la Gombe où il était retenu quelques heures avant d’être relâché.

Cette arrestation fait suite au refus du patron de l’orchestre Quartier Latin de répondre à plusieurs invitations lui lancées par la Commission nationale de censure de chansons et de spectacles.

La Commission de censure lui reproche d’insanités dans huit (8) de ses dernières chansons. L’instance a même refusé leur diffusion dans les médias du pays.

De son côté, l’avocat de la star de la Rumba congolaise a estimé que son client aurait été arrêté dans des conditions on ne peut plus acceptables.

« L’artiste a été humilié par certains agents qui ont investi sa villa. Certains ont même escaladé le mûr pour l’appréhender avec une brutalité d’une cruauté rare », a déclaré Me Tonny Mwaba.

Sinon, Koffi Olomidé est aussi connu par ses nombreux dossiers judiciaires. En 2004, il avait été placé sous embargo de 45 jours par les médias congolais, après qu’il avait agressé le chroniqueur Marc Tabou lors d’un concert à Paris.

Comme si cela n’avait pas suffi, en 2012 un mandat d’arrêt avait été émis contre lui pour coups et blessures portés sur son producteur Diego Music. Qu’a cela ne tienne, la liste des affaires judiciaires n’est pas exhaustive.

Fabrice Lukamba

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here