Contribuer au mouvement de l’émergence du cinéma en Afrique et donner un coup de pouce à la renaissance de la culture cinématographique rd-congolaise, c’est l’objectif principal du Festival International de Cinéma de Kinshasa -FICKIN.

Au cours d’une conférence de presse ce jeudi 10 octobre à l’Institut Français de Kinshasa, il a été annoncé que la 6eme édition de cette activité promouvant le 7ème art intervient du du 17 au 20 octobre 2019.

A en croire l’organisation, ladite édition sera un peu particulière car elle proposera, pour la première fois, des Rencontres de Coproductions de Kinshasa. Lesquelles rencontres entend favoriser la coproduction de longs métrages de fiction en Rd-Congo.

Dix projets de longs métrages de fiction seront sélectionnés et présentés à des professionnels de l’industrie du cinéma, des personnalités publiques, des mécènes du monde culturel, des responsables de télévision et des chefs d’entreprises en vue de dénicher des opportunités de financement et de collaboration, a fait entendre Ephraim Buyikana, coordonnateur de cette activité.

l’Institut Français de Kinshasa, l’Institut National des Arts, l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication – IFASIC ainsi l’école Don Bosco à Masina sont les quatre sites retenus pour accueillir la projection de 50 films.

Un jury mixte composé de Henry Kalama, Micher Sunzu, Diane Diba et Nana Levo tranchera sur six prix au total à savoir celui de meilleur actrice, meilleur acteur, meilleur film, meilleur documentaire, de Meilleur réalisateur ainsi que le prix du jury.

Pour l’ouverture ce 17 octobre à l’institut français de Kinshasa, il est retenu le film « La miséricorde de la jungle », du rwandais Joël Kerekezi.

Et la soirée de clôture et de remise des prix aux lauréats interviendra donc ce 20 octobre au village Chez Ntemba.

Blaise Puala

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here