Après les deux précédentes éditions de « Pool Malebo Stand-up Comedy » favorablement accueillies par un public nombreux curieux de découvrir ce nouveau concept d’humour intervenues le 29 mars pour la 1ere édition et le 09 juillet dernier pour la deuxième, le troisième acte de cette fête d’humour est intervenue ce vendredi 06 septembre 2019 au 9eme niveau du Pullman du Grand Hôtel de Kinshasa visiblement, à la satisfaction de tous. La scène a débutée avec l’humoriste cerveau magique qui a ensuite fait appelle à son collègue Félix Kisabaka pour démarrer le spectacle avec une modération. Mais après un bon bout de temps, le public s’était finalement rendu compte qu’il était déjà en plein stand-up comedy et qu’il ne pouvait plus se retenir de rire aux éclats. Pool Malebo stand-up comedy, ce programme qui entend valoriser les talents sous régional et favoriser le tourisme en Rd Congo, réunit sur une même scène, plusieurs talents humoristiques de deux capitales les plus rapprochés de l’Afrique et ceux venus des autres rives de la sphère.

Comme pour rassurer le public sur le bon déroulement du spectacle, Jamelie cette chanteuse du RNB a profité du podium de Pool Malebo pour faire déguster son tout nouveau single intitulé « ça va aller ».

La place a aussitôt été cédée à junior Kimana « le formidable » qui n’a pas raté son passage pour être ensuite remplacé par cet autre poulain du festival Toseka, la talentueuse Jovitha Songwa qui a fait pouffer le public avec les avantages et désavantages d’être l’enfant d’un enseignant. Un conte qui s’est poursuivi avec le fredonnement d’une chanson ludique avec sa guitare en fil nylon où d’ailleurs l’enseignant intervenait à chaque fois pour vérifier le temps employé …Florent Dsk Mongengo lui également n’a pas manqué d’épater le public avec la réalité du transport à Kinshasa, une histoire à vous couper le souffle comme le répéter un monsieur visiblement kinois, qui semblait revoir en image la scène du taxi-bus dont racontait L’humoriste.

Weilfar Kaya du Congo Brazzaville, tout bonnement vêtu en tenue de ville avec sa luxueuse bouteille d’eau minérale en main, a justifié pourquoi il s’est présenté en veste pour sa prestation alors que d’habitude, il aime être en tenue relax.

Delà, il est parti pour expliquer que l’habit vous amène à faire certaines choses. A l’exemple de la veste, il y a des trucs qui vont avec et aussi que les femmes poussent tantôt les hommes à faire beaucoup des choses contre leur volonté. Et l’homme en veste par peur de se ridiculiser, n’hésite pas à se faire valoir au delà de ce qu’il est naturellement …

Avec son guest spécial, le chanteur-compositeur et danseur Charles Bofossa dit « Lumino » a comblé l’assistance avec le play back de son tube à succès Rockonolo ainsi qu’un autre morceaux en bonus pour le plaisir du public qui ne cessait d’acclamer.

Un interlude qui a permis à Hervé Lokwa de faire sa blague sur ses débuts dans l’humour tout en faisant glisser une interpellation sur ce métier d’humoriste.

Un conseil de reconnaissance du métier qui passait tout bonnement sous le rire. Comme qui dirait l’autre « toli ya pete » compris un conseil dans le calme.

C’était ensuite le tour du fameux rwando-burundais d’origine française, Michael Sengazi. Selon l’histoire, cet homme de Kigali s’était décidé de se lancer dans l’humour en 2002 avec le festival Toseka. Ce dernier a parlé de l’accueil chaleureux des congolais; un accueil dont, curieusement, il en a vécu l’excès à son arrivée tout en condamnant la discrimination qui règne sur d’autres cieux.

De l’humour à la bonne humeur, à la gaieté en passant par des conseils coulés en format comique, le spectacle pouvait s’arrêter brusquement comme s’il y avait juste 20 minutes passées pourtant c’était sans s’en rendre compte, plus de deux heures qui venaient de s’écouler pendant que le sourire et le rire s’entremêlaient sous un divertissement sain.

Blaise Puala

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here