La diva congolaise MJ 30 fait ses adieux à la musique dite “profane”. Le dimanche 23 février passé, elle a reçu le baptême au sein de l’église Parole du salut à Paris, en France. Son nom de baptême est Marie-Josée Ndjibu.

C’est vrai certains de ses fans qui n’ont cessé de savourer sa musique et d’aimer sa dance sexy se disent très surpris, mais la chantre estime qu’elle ne pouvait continuer sur ce chemin, chemin qui, affirme-t-elle, la conduisait droit à l’enfer.

MJ 30 avoue qu’elle était initiée aux pratiques sataniques : « J’ai été emportée dans des choses horribles. On te donne toujours bizarrement des choses qui vont te protéger contre les attaques des autres », a-t-elle témoigné.

La sœur Marie-José faisant son témoignage lors de son baptême à l’église parole du salut à Paris

La désormais sœur Marie-Josée Ndjibu s’inscrit ainsi sur la liste de beaucoup d’autres artistes musiciens congolais dont Carlito Lassa, Dieka Mbaki (alias Debaba El Shabab), Dakumuda, Baby Ndombe, qui ont accepté de se convertir.

Commeparcours, cette musicienne native de Lingwala, la commune de feu le poète Lutumba Simaro, a commencé par chanter dans la grande chorale catholique de la cathédrale Notre Dame du Congo où elle a même été dans le groupe Kizito-Anuarite dit groupe KA.

La mama comme ses amies l’appelaient, a ensuite fréquenté l’Institut national des arts -INA- où elle a rejoint le groupe Wassa avec le professeur Rigobert au côté de son amie Candy devenue par après Cindy le cœur.

Et pendant ce temps, elle faisait la chantre du studio avec sa bien aimée Candy jusqu’à rencontrer le frère Kool Matope au studio Ndiaye.

Avec la pause de voix au studio pour plusieurs artistes, elle va vite basculé vers la musique “profane”, en participant au montage d’un album de Koffi Olomide et autres artistes entre autres Joe Kizi et autres.

Il faut signaler son intervention dans l’album du lushois Joe Kizi, chose qui lui avait même fait rater son intégration totale dans quartier alors qu’elles étaient toutes deux (MJ et Candy), présenté chez koffi Olomide par le chef d’orchestre Mbetenge, cet autre natif de Lingwala.

Par ailleurs, la soeur Marie-Josée Ndjibu annonce, dans le tout prochain jour, son retour à Kinshasa où elle sera accueillie par la communauté locale de l’église Parole du salut.

Fabrice Lukamba

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here