C’est la salle des banquets du Palais du peuple à Kinshasa/Lingwala qui a accueilli ce lundi 28 septembre, les échanges fructueux entre les députés et sénateurs membres du Collectif des parlementaires culturels et les membres de la Commission nationale pour la promotion de la Rumba Congolaise au niveau de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Ces échanges qui ont tourné autour de l’avancement de la candidature de la Rumba Congolaise sur la liste représentative du patrimoine universel de l’UNESCO, laissent entendre que la Rumba Congolaise est un outil formidable de cohésion nationale, un instrument inespéré de rassemblement de toutes les traditions de l’ensemble du peuple Congolais.

Se montrant très convainquant au sortir de cette réunion culturelle, le sénateur Didier Mumengi soutient que l’inscription de la Rumba Congolaise au patrimoine immatériel de l’UNESCO doit devenir une affaire d’État. « Voilà un patrimoine qui, non seulement nous est en commun par l’histoire, mais un patrimoine qui fédère tous les sentiments, toutes les émotions et valeurs traditionnelles de la RDC », a-t-il renchéri.

Pour le président de la Commission nationale pour la promotion de la Rumba Congolaise à l’UNESCO, ceci est un combat de solidarité, étant donné que dans l’une des recommandations de l’UNESCO, il est demandé que l’Etat Congolais manifeste son implication.

Après s’être réjoui du fait que les parlementaires leurs donnent motif d’espoir pour que ce combat se mène dans de bonnes conditions, le Professeur Yoka Lye Mudaba, estime par ailleurs que « l’heure est maintenant à la sensibilisation de toute la nation congolaise sur cette question qui porte sur la culture du pays à l’échiquier mondial ».

A l’en croire, cette implication dont fait montre la Rdc à travers ces parlementaires pour l’inscription de la Rumba congolaise au patrimoine immatériel de l’UNESCO n’est pas loin de porter des bons fruits.

Blaise Puala

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here