L’histoire retiendra que la grande star de la Rumba congolaise, Fally Ipupa, est le premier artiste de la République démocratique du Congo à se produire en Europe, à Paris précisément, après dix (10) ans d’interdiction leur imposés par les Congolais de l’étranger communément appelés “Combattants”.

L’artiste a bel et bien livré son concert, malgré une petite manifestation de combattants qui ont tenté de perturber le spectacle.

Les alentours de la salle Accord Hôtels Arena, où Fally a joué, étaient hautement sécurisés par la police française.

Cependant, quelques échauffourées ont été signalées aux abords de la Gare de Lyon, non loin du lieu du concert. Les informations nous livrées par nos correspondants sur place, font état de l’incendie des scooters, des poubelles publiques et du mobilier urbain. 

Les mêmes sources confirment que les semeurs de trouble, auteurs des incendies, ont été vite interpellés puisque déjà, la préfecture française avait mis en garde quiconque contre.

Mais, sinon, Fally Ipupa était face à ses milliers de fans qui s’impatientaient de le revoir sur scène. C’était un spectacle exceptionnel livré par “The king El Mara”, comme d’aucuns l’appellent. Avec près de 20 000 places assises, Accord Hôtels Arena était pleine de monde.

Le public assistant au concert de Fally Ipupa le 28 février 2020 à Accord Aréna en France

Le public était très enthousiaste pendant tout le concert, car, visiblement, il s’était retrouvé face à ce concert mixte offert par Fally Ipupa et son groupe en melant Robinno Mundibu, Gaz Mawete et autres.

Rappelons que les combattants qui ont menacé les artistes congolais de jouer en Europe, accusaient ou accusent ces derniers de soutenir des politiciens de la RDC, entre autres, l’ancien chef de l’État Joseph Kabila et ses compagnons.

Fabrice Lukamba

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here