Le monde de la littérature ne sait comment se retenir avec le trou profond qui vient de se créer à son sein. Bernard Dadié n’est plus.

Le grand écrivain ivoirien est mort le samedi 09 mars dernier à l’âge de 103 ans.

Né à Assinie en Côte-d’Ivoire en 1916, Bernard Dadié a commencé à écrire à l’âge de 15 ans. Il est l’auteur de plusieurs oeuvres, lesquelles ont efficacement contribué à la promotion de la culture africaine.

Son immense et prestigieux travail lui a valu de nombreux prix dont le célèbre « Jaime Torres Bo », attribué par l’Unesco.

Bourré des talents, Dadié a touché à quasi tous les genres littéraires. Il est l’auteur de plusieurs poèmes, romans, contes, essais et de nombreuses autres pièces de théâtre.

De son vivant, l’homme ne s’est jamais séparé de l’autre fonction de l’écrivain, qui consiste à combattre les maux observés au sein de la société. Bernard Dadié a non seulement été le militant anti-colonial, mais il a aussi, jusqu’à son dernier soupir, critiqué certaines « dérives et les abus du pouvoir » pratiqués par les différents régimes qu’a connu son pays.

Il fut également ministre de la culture sous Houphouët-Boigny.

Fabrice Lukamba

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here