Dieu seul détient le secret du mystère de la mort !  » C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l’intelligence » ; le livre de Daniel, chapitre 2, verset 21. Dieu a donné et Dieu a reçu …, déclare les écritures saintes ! Très affecté, depuis ce samedi 04 avril, le drapeau de la plateforme culturelle Ciel Bleu est en berne en mémoire de son collaborateur, Orna Jael Mambwe ! 

Orna Jael Mambwe ! Ceux  qui l’on connu, savent qu’il était un homme social, courtois et humble avec des excuses faciles. Sa plus grande préoccupation était de ne surtout pas ses relations se casser ou encore connaître des fissures.

Orna Mambwe avec ses collègues étudiants en excursion (Orna en veste bleu)

C’est ainsi que tous parle de lui, juste parce qu’il côtoyait tout le monde sans distinction de classe et savait reconnaître les valeurs avec sa phrase favorie « appeler le chat par son nom » ou encore « Zalatustra » pour désigner une personne qui assure, une personne qui reste authentique malgré la situation.

Orna Mambwe qui nous quitte inopinément le samedi 04 avril 2020, a vu le jour un certain 13 Février 1993. Il fut, formellement, étudiant au département de management de l’université nationale de télécommunication de Kiev en Ukraine où il venait de finir, brillamment, son premier semestre avec 80 % et attendait, impatiemment, l’été pour aller rendre visite à sa famille à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, son pays natal.

De nationalité congolaise, Orna Mambwe qui a eu l’occasion de visiter d’autres contrées entre autre la Chine où il a aussi étudié, était un polyglotte. Il vous parlait déjà bien le français non seulement parce que son pays est le 2eme pays francophone du monde mais parce qu’il a fait ses humanités chez lui au pays. Il vous parlait couramment l’anglais aussi pour avoir étudié en chine et l’ukrainien pour avoir réussi avec brio sa 1ere année de langue. Ajoutant à toutes ces langues, le swahili et le lingala.

Mort dans l’âme, la plateforme culturelle internationale CIEL BLEU dont le drapeau est en berne, présente ses condoléances les plus attristés à la famille biologique d’Orna Jael Mambue, à sa famille estudiantine et à tous les amis et connaissances de cet homme social dont certains n’ont pas manqué de se rappeler de lui avec la phrase de politesse qu’il utilisait toujours en s’adressant au personnel de la réception : « мамушка будласка … », compris en français « маman, s’il vous plaît … »

Sans donner un mot d’ordre, ses collègues étudiants, ont commencé à observer un moment de recueillement à l’africaine en mémoire de l’un de leur, ce même samedi.

Plongé profondément dans la tristesse en ce moment de confinement, c’est un silence total qui est observé dans cet environnement étranger où a vécu Orna Mambwe appelé affectueusement, mon gars sûr par ses siens. Repose en paix soldat !

Blaise Puala

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here