Après l’élection de la Miss Mur Planétaire 2019, place à la soirée de couronnement de la lauréate et ses deux dauphines qui aura bel et bien lieu le samedi 29 février à Rotana Hôtel dans la commune de la Gombe. Laquelle soiree est dénommée  » Grand Bokutani 3″.

C’est au cours d’un entretien avec l’équipe du magazine numérique Ciel Bleu Actu, la référence culture africaine que Toussaint Mika, coordonnateur de la structure organisatrice « Soki Oyebi Kin Bien », a confirmé la tenue de cet événement de grande envergure tant attendu dans la capitale kinoise.

Toussaint Mika/ Coordonnateur de Soki Oyebi Kin Bien

Le concours Miss Mur Planetaire est l’oeuvre de la structure « Soki Oyebi Kin Bien » ( si tu connais bien Kinshasa en français), autrement dit Mur Planétaire, étant un compte très visible sur internet publiant les informations diversifiées telles que les politique, économie, mode&moeurs, religion, vie de société, plaisanterie en donnant une fuite d’informations aux Kinois disséminés aux quatre coins du globe.

Dorcial Malenga / 2ème Dauphine

Le compte Soki Oyebi Kin Bien est aussi un réseau extrêmement dense ayant permis de compter les représentants partout dans le monde. D’une, les représentants se trouvant dans 40 villes du monde sont appelés Les Ambassadeurs, d’autre part ceux de la ville de Kinshasa et de l’intérieur du pays ont la casquette des Consuls.

L’objectif premier de ce compte est de faire découvrir et redécouvrir aux Kinois leur propre ville… Il a atteint le quota de 100 à 120 publications le jour ce qui crée un forum des discussions intéressantes sur l’actualité du pays.
Son penchant élégant, courtois et amusant de passer l’information a valu un relatif succès dans l’opinion.

Évidemment, ces créativités et innovations ont permis aux Kinois de la diaspora de rester attachés, connectés à ce réseau important d’informations fiables et rapides du pays.

Guylaine Sifa / 1ere Dauphine

En parlant de ses 8 ans d’existence, le compte « Soki Oyebi Kin Bien » accueille chaque année des nouveaux adhérents et demeure très visible, ce qui ressort des idées novatrices abordées sur le compte qui le rend toujours plus intéressant et attrayant.

« Nos publications, analyses, réflexions, blagues, actualités sont répercutées à travers le monde entier, Aujourd’hui Soki Oyebi Kin Bien fait parti des comptes qui mettent des pelotons de têtes » a fait savoir le coordonnateur de Soki oyebi kin bien se confiant à la plateforme culturelle internationale Ciel Bleu.

Tenant compte de son élargissement effectif sur l’ensemble de la planète terre, Soki Oyebi Kin Bien, envisage avoir des représentants dans le continent d’Océanie en vue de le rendre plus actif et présent, apprend-t-on.

Dans le souci de vendre l’image de la ville de Kinshasa de manière particulière dans un style plaisant, Soki Oyebi Kin Bien a mis en train l’organisation des événements à fort retentissement dans le domaine de la culture. D’où est venue l’idée du concours Miss Mur Planétaire pour valoriser la beauté de la fille congolaise et mettre en exergue le dynamisme du compte en organisant une élection interne avec plus de visibilité.

Myrthe Ekuba /Miss Mur Planétaire 2019

Pour la première édition organisée en 2019, Myrthe Ekuba, une congolaise résidant en France, a ete sacré gagnante, suivie de deux dauphines dont la première réside à Goma et la seconde présente à Kinshasa. Au départ, il y avait 80 participantes ayant déposé les dossiers sur internet à travers le compte. Après traitement, le jury a rassemblé 15 finalistes ayant envoyer des vidéos et photos soit pour celles qui sont à l’extérieur du pays et celles de Kinshasa défilaient au Siège.

En tant qu’une ASBL œuvrant aussi le secteur social, Soki Oyebi Kin Bien prévoit le 28 février prochain une descente avec toutes les finalistes à la prison centrale de Makala en vue d’offrir des dons aux prisonniers.

Pour rappel, la soirée « Grand Bokutani 3 » est prévue ce 29 février à Rotana Hôtel à Gombe. Par ailleurs, le lancement de la deuxième édition de Miss Mur Planétaire interviendra le 31 mars prochain.

Masand Mafuta

 

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here