RDC: Le favorable bilan à mi-chemin du Ministre de communication et médias Patrick Muyaya

0
293

Le gouvernement Sama Lukonde dit gouvernement de warriors, a été investi le lundi 26 avril 2021 avec son programme de 15 piliers ciblant quatre secteurs à savoir la pacification de l’Est de la RDC, la reconstruction du pays, l’état de droit et le social. La pacification de la RDC, il faut le souligner, a longtemps resté lettre morte également le social de la population avec la négligence totale du 4 ème pouvoir. Et en tant que 4eme pouvoir, la presse avait presque perdu tous ses ailes pouvant lui permettre de voler au secours de la population. Laquelle, longtemps, meurtrie par les injustices sociales et politiques non dénoncées. Cette fragilisation avait comme arme précieuse, les délits de presse. D’ailleurs, faisant l’objet d’une plaidoirie il y a bien longtemps, cette dépénalisation n’a jamais trouvé gain de cause.  La cause aurait été que sans cette astuce, tous seraient dévoilés au grand jour. A mi-chemin, le bilan du ministre d’État, Ministre de communication et médias et porte-parole du gouvernement, se présente déjà très favorable.

Restant dans l’esprit du programme présenté au parlement par le Chef du gouvernement Jean Sama Lukonde, arrivé à la tête du ministère de communication et médias, Patrick Muyaya, ce journaliste chevronné n’avait pas déjà des difficultés à déceler les points qui rongent la presse. Il n’est donc pas passé par le dos de la cuillère pour dévoiler, à chaud, son plan visant la modernisation de la presse nationale à savoir la radio télévision nationale congolaise, RTNC et l’agence congolaise de presse, ACP.

Au côté de cela, il avait touché un point inattendu. La dépénalisation des délits de presse. Ce qui avait même fait perdre à la presse son super pouvoir. Selon certains spécialistes du métier, il devait ajouter à ceci le denichement de moutons noirs, ceux-là qui ont la langue trop tendue avec des discours sans fondement, sans orientation et pas digne de ce qu’ils prétendent être, alors que le train est en marche.https://www.facebook.com/Ciel-Bleu-Actu-462458957257573/

Patrick Muyaya qui a succédé à Jolino Makelele, semble être le seul homme de métier de toute l’histoire. Et ses actions sont largement visibles à moins d’être envahi par la mauvaise foi comme le démontre les indécis qui usent du tactique de l’ancien temps pour pouvoir bénéficier d’un poste immérité en usant des insultes et calomnies. Acte très honteux et déplorable.

Lors de la cérémonie de remise et reprise, ce dernier dont le côté social et éducatif n’est pas à douter comme beaucoup ne cessent de le témoigner en le désignant “promoteur de la jeunesse” avec ses actions concrètes et visibles en étant conseiller principal du premier ministre en matière de communication. Il a été ensuite, député national à deux reprises et aujourd’hui Ministre d’état, ministre de communication et médias, porte-parole du gouvernement, ne s’est pas dédouané de sa vocation salvatrice.

De la parole à l’acte

Il avait promis la modernisation de la de la radio télévision nationale congolaise, RTNC et voilà à quelques jours, soit le 25 mai, en compagnie du patron de la chaîne internationale “euronews”, il a visité les installations de ladite télévision afin de s’atteler sur la matérialisation de cette modernisation

https://www.facebook.com/Ciel-Bleu-Actu-462458957257573/

Cette visite a semblé être une véritable surprise pour ces derniers qui ont toujours été incrédules depuis le départ en s’appuyant plus sur leur béquille – le poids de l’âge – pour tout justifier. Oubliant, cependant, que quelque soit le nombre d’années que le vieux tronc d’arbre peut rester dans la rivière, il ne changera pas pour devenir crocodile. Pourtant il reconnu de tous qu’aux âmes bien nées, la valeur n’atteint point le nombre d’années.https://www.facebook.com/Ciel-Bleu-Actu-462458957257573/

Loin d’être un homme de bureau, très récemment Patrick Muyaya a visité l’ACP pour parlper du doigt les réalités afin d’envisager la traçabilité et la concrétisation de la modernisation pour faire parler les actes comme il l’a bien souligné lors de son interview. Ne restant pas silencieux face à la bonne foi des uns et des autres, il a reconnu la volonté de journalistes et de l’équipe dirigeante de l’ACP dans cette vision maîtresse.

“Heureux d’avoir remonté l’histoire de mes dignes prédécesseurs au ministère de la communication et médias, à l’occasion de ma visite à l’agence congolaise de presse. Notre agence doit regagner sa place comme première source d’information officielle du pays. La modernisation arrive. Nous y travaillons.” C’est l’essentiel de son post Facebook datant de 3 jours seulement.

La pacification de l’est de la RDC

Et quant à la situation de l’Est de la RDC où, pendant longtemps, le manque de paix a été infligé à cette population meurtrie à cause des minerais que regorgent cette partie du pays de Lumumba, un état de siège a été décrété par le Chef de l’État.https://www.facebook.com/Ciel-Bleu-Actu-462458957257573/

Et celui qui a rendu fluide et plus consommable le compte rendu du gouvernement et autres communication officielle qui semblaient être mathématiquement politique, n’a cessé de mettre au parfum la population de l’évolution de la situation tant à travers les médias traditionnels que les nouveaux médias.

Il faut le souligner que depuis toujours, il communique sur Twitter, Facebook et autres réseaux sociaux. C’est un des éléments qui lui aurait rendu populaire et plus proche de la population puisqu’il a toujours été attentif, permanent et disponible. Témoignage faîtes par ce qui l’ont connu depuis toujours.

Loin de nous l’idée de faire de l’apologie, Patrick Muyaya aurait déjà révolutionné le ministère de la communication et médias avec son style de communication, fluide, limpide et correctement dégagé faisant référence à son métier de journaliste.

Usant de l’astuce du corbeau et le renard, certains fauteurs de trouble, cherchent à distraire l’opinion pour s’attirer de l’audience. Une manière pour eux de tenter de bénéficier des postes immérités en créant des confusions sans fondement, aucune, puisque ne sachant se positionner dans une profession précise.

Blaise Puala

Partager l'article.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here