AFRIQUE: Félix Tshisekedi ouvre l’année culturelle de la mandature congolaise à la présidence de l’UA

0
144

Le samedi 27 février 2021, la Salle du Palais du peuple à Kinshasa, a servi de cadre au lancement des activités culturelles de la mandature de la République Démocratique du Congo à l’Union africaine (UA). C’est le Chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi, président en exercice de l’UA, qui a lancé ces activités qui ont pour objectifs de promouvoir la culture africaine et de faire en sorte que cette dernière participe au développement de l’Afrique.

Pour ce faire, Félix Tshisekedi a, comme il l’avait annoncé dans son discours de prise de fonction en Éthiopie à Addis-Abeba, déclaré qu’il est maintenant l’heure de “sortir la culture africaine des musées, des disques durs, des ordinateurs et des salles de conférence pour l’amener dans les cours d’écoles, au milieu de camps des réfugiés, au coeur des marchés des villes africaines (…).

Le chef de l’Etat congolais a en outre indiqué que pour le rayonnement de la culture africaine, il faudrait également lutter contre des groupes armés un peu partout. Il a promis de s’impliquer pour que le climat malsain laisse la place au climat de paix favorable à l’émergence de la culture africaine.

“Pour que l’art, la culture et les patrimoines réussissent leur mission d’édification de l’Afrique, il faut faire taire les armes et débarrasser l’Afrique des menaces terroristes”, a-t-il dit.

Il sied de signaler que ladite année culturelle a pour thème, “Arts, Culture et Patrimoine, leviers pour l’édification de l’Afrique que nous voulons”.

Après l’allocution du chef de l’Etat, la place a été laissée à la Compagnie “théâtre national” congolais pour présenter la pièce théâtrale “UNE SAISON AU CONGO” écrite par l’écrivain Aimé Cesaire et mise en scène par Norbert Viminde Segbia. Une manière d’illustrer l’immensité de l’art africain. Cette pièce a montré les derniers instants du tout premier ministre congolais, Émery Patrice Lumumba, durant l’époque coloniale.

Fabrice Lukamba

Partager l'article.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here