La distinguée première dame de la République Démocratique du Congo, Denise Nyakeru Tshisekedi, vient d’être désignée Championne de la Prévention de la violence sexuelle liée aux conflits par les Nations Unies.

C’est la Représentante spéciale d’Antonio Guterres sur la question des violence sexuelles en période de conflit, madame Pramila Patten, qui lui a décerné cette distinction.

La cérémonie s’est déroulée, le mardi 03 décembre au Salon Congo de Pullman Hôtel, à Kinshasa, en présence d’officiels congolais dont le directeur du cabinet du chef de l’État Vital Kamerhe et d’éminentes personnalités du monde.

En effet, l’attribution de cette qualité fait suite à l’acceptation de la première dame de la proposition lui faite en septembre dernier à New-York par madame Patten, de « soutenir le plaidoyer mondial des Nations Unies sur cette question ».

Prenant la parole au cours de cette cérémonie, la première dame a d’abord rendu un hommage mérité à son époux, le président de la République Félix Tshisekedi qui, à l’en croire, ne ménagera aucun effort pour la soutenir avec succès dans cette grande lutte.

« (…) je remercie mon cher époux, chef de l’État, pour son soutien et ses encouragements permanents qui me seront d’une grande aide dans cette nouvelle page du combat mondial contre les violences sexuelles liées aux conflits et dans laquelle la RDC participe activement à l’écriture de l’histoire », s’est-elle exprimée.

Denise Tshisekedi a ensuite exprimé sa reconnaissance aux Nations Unies pour le choix porté sur sa personne.

« Qu’il me soit permis (…) d’exprimer toute ma sincère reconnaissance pour ce titre de Championne de la prévention de la violence sexuelle liée aux conflits », a-t-elle laissé entendre, avant d’inviter tout le monde à apporter la pierre à l’édifice dans l’éradication de ce fléau.

« Et puisque la lutte contre les violences sexuelles ne doit en aucun cas être le combat exclusif des Nations Unies (…), je considère qu’à ce front nous devons tous être totalement impliqués (…) », a déclaré la première dame.

De son côté, la Représentante du Secrétaire de l’ONU sur les violences sexuelles a félicité la première dame pour le fait d’accepter d’adhérer à cette cause. Elle s’est dit convaincue que son engagement apportera le changement à travers le monde.

« Madame la première dame, je vous félicite de vous être donnée pour mission d’être la voix de sans voix (…) En tant que nouvelle voix sur la scène, vous avez les moyens de changer la vie des milliers de femmes et filles. Je vous félicite de l’audace dont vous faites preuve, en cherchant à attirer davantage l’attention politique sur la question (…) », a dit madame Pramila Patten.

Présente à l’événement, la Conseillère spéciale du chef de l’État en charge de la jeunesse et de la violence faite à la femme a demandé à la première dame de plaider surtout pour la Rdc, qui reste parmi les pays les plus touchés par les violences sexuelles.

« Le fait de vous avoir comme Championne, n’a pas que des obligations internationales. Nous comptons sur vous. La Rdc aussi compte sur vous pour des plaidoyers influents auprès de nos gouvernants, de notre justice qui doit revêtir un nouveau visage. Des plaidoyers intenses de la mise en place d’un fonds de réparation pour tous les survivants et survivantes », a souhaité madame Chantal Mulop.

Il y a lieu de dire que la première dame se montre aussi très sensible à la question des violences sexuelles.

Fabrice Lukamba

Partager l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here