Carl-Shurz-Haus accueille l’expo “Hometown” de Barbara Peacock

0
123

Du 15 octobre au 20 Décembre 2022, Carl-Shurz-Haus vit au rythme de l’expo “Hometown”. Cette exposition de la photographe Barbara peacock fait parti des activités organisées dans le cadre du festival anniversaire “Democratic Vistas“. Elle retrace son impressionnant voyage dans la petite ville de Westford en Nouvelle-Angleterre.

Peintre, dessinatrice et sculpteuse, Barbara peacock n’a pas manqué de jeter son dévolu sur sa ville natale. Avec ce regard purement nostalgique, cette photographe professionnelle capture des moments de poésie et de comédie.

Dans le lot de tableaux, des images sur des situations quotidiennes ainsi que des grandes célébrations. Il y a également des moments d’intimité familiale, des moments de défoulement et de réjouissance.

Ces célébrations s’écoulent sur un temps de l’histoire. Elles s’entendent sur une période de plus de 30 ans. Un regret exprimé par l’artiste, la communauté de cette petite ville des Etats-Unis est en plein déclin.

Pendant environ quatre décennies, il s’est passé beaucoup de choses. Parmi lesquelles des défilés, les reines de bal, des barbecues communautaires aux côtés des adolescents sur des planches à roulettes ou encore avec des téléphones portables. “Il y a des quoi se mettre tendrement dans la gaieté et dans l’émotion”: souligne un administrateur.

Parcours de l’artiste 

Pour la petite histoire, Barbara peacock a fait ses études de peinture, dessein et sculpture à “Boston School of Fine Arts”. Et s’agissant de la photographie documentaire et du cinéma, elle les a étudié avec Mary Ellen Mark, Eugene Richards et Ernesto Bazan.

Cela fait plus de 25 ans depuis qu’elle travaille comme photographe de publicité et de stock. Parmi ses clients l’on compte Disney, Tylenol et Kodak, ainsi que de grands magazines tels que Newsweek, Oprah et Parenting.

A tout seigneur, tout honneur. C’est un des photographes qui a fait l’introduction du vernissage de cette exposition qui s’étend jusqu’au 20 décembre 2022.

Blaise Puala

Partager l'article.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here