L’expo « Zaïre 74 », l’histoire du Zaïre et son apogée exploités en image

    0
    545

    L’expo « Zaïre 74 », une exposition qui se veut à la fois conservateur et récapitulative.

    Cette activité va se dérouler en terre Belge du 21 au 26 mars 2019, ce pays avec qui la République démocratique du Congo jadis zaïre a une histoire bonnement liée.

    Ainsi, à l’occasion du Black History Month, Congo Travel ne s’est pas empêché de jeter son dévolu sur la fameuse période où le Congo belge est devenu le zaïre de Mobutu. Le temps de gloire, c’est ce qui est exploité.

    Affiche de l’Expo Zaïre 74

    Et comme dans tout travail scientifique, il a été déterminé une période précise et pas n’importe laquelle; les années 1974 centrées sur le spectre musical et sportif du temps.

    L’occasion sera de revivre cette période à travers des photos d’archives mêlées de différentes peintures ainsi que des objets authentiques évoquant nécessairement cette époque héroïquement glorieuse où la RDC jadis Zaïre n’a cessé de faire parler de lui, à l’international, sur pratiquement tous les plans.

    L’année 1974, il faut s’en dire, est une période de l’histoire vraiment exceptionnelle pour le géant Congo, ce pays à la taille continentale. Ceux qui y ont vécu s’en souviennent comme si c’était hier; une période marquante de l’histoire, un véritable temps émotionnel.

    C’est cette époque qui a accueilli le combat du siècle qui a opposé la légende Mohamed Ali à son éternel rival, George Foreman. Le stade du 20 mai à Kinshasa avait accueilli cet événement avec la participation de l’artiste James bond.

    L’on compte également l’historique participation des Léopards du Zaïre à la Coupe du monde 1974 en Allemagne de l’Ouest sous celui qui se faisait appeler le roi du Zaïre.

    C’était d’ailleurs la première fois qu’une nation noire africaine participe à pareille activité de grande ampleur et le Congo/Kinshasa jadis Zaïre qui semblait guider la marche continentale était largement fier de cette responsabilité qui lui revenait de mérite.

    Une période véritablement riche en émotion, il y a également le festival de musique ​« Zaïre 74 ». Une grande rencontre musicale qui avait réuni, sur une même scène, des artistes afro-américains et africains venus expressément à “Kin la belle”, le Zaïre de l’époque actuellement la République Démocratique du Congo.

    Il faut le souligner que ce projet évoquant la période historique et le coté bon souvenir du pays de Lumumba est également l’occasion de promouvoir les jeunes talents avec une particularité mise sur les œuvres de jeunes artistes congolais.

    Blaise Puala

    Partager l'article.

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here