RDC : 3eme audience de l’affaire Alesh VS Bracongo

0
174

C’est ce lundi 21 septembre 2020 qu’est intervenue l’audience sur l’affaire qui oppose l’artiste musicien congolais Alain Chirwisa Kaposo dit Alesh et la société Bracongo. Et à l’issue de cette dernière, le Tribunal de commerce de Kinshasa-Matete a renvoyé l’affaire pour le 7 octobre prochain.

Les parties appelées en intervention forcée par la Bracongo, à savoir la société congolaise des droits d’auteurs et des droits voisins, “SOCODA” ainsi que l’agence de communication “Comm 360”, étaient bel et bien présentes à l’audience avec une représentation assurée par leurs avocats conseils qui ont, de ce fait, relevé la nécessité d’une remise afin que les conclusions des deux parties leur soient communiquées dans le délai légal.

Il convient de souligner qu’avant de marquer leur accord pour cette remise du 07 octobre, les avocats de la partie Alesh ont soulevé, devant le tribunal, l’action posée par la Bracongo en supprimant intentionnellement de son compte Facebook « Yaka », la vidéo dudit publireportage, objet même de ce procès en cours.

La partie demanderesse qualifierait cette action de mauvaise foi, de tentative délibérée de dissimuler des preuves et d’obstruction à la justice.

Réagissant à ces allégations, les avocats de la partie Bracongo ont déclaré que « la suppression n’est pas synonyme d’inexistence ». Une espèce d’aveu venant tristement de cette multinationale accusée d’avoir utilisé à des fins commerciales et sans autorisation la chanson « Youyou » de l’artiste Alesh dans un publireportage de promotion d’un de ses produits.

Sur l’accord des parties en cause, la prochaine comparution à la barre ayant été fixé au mercredi 7 octobre 2020 pour la mise en état et éventuellement la plaidoirie tant attendue par l’opinion publique Congolaise et Internationale !

Notons par ailleurs que la même vidéo contient en elle-même les chansons des Artistes suivants : Alesh, Fally Ipupa, Naza et MHD. Reste à savoir si les autres artistes avaient autorisé la Bracongo à utiliser leurs chansons. Affaire à suivre !

Masand Mafuta

Partager l'article.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here