RDC : “l’Eglise et la Politique doivent être au service du même peuple”, dixit le Cardinal Fridolin Ambongo aux députés et sénateurs

0
216

” La foi catholique et l’engagement sociopolitique” est le thème de la rencontre catéchétique de ce 26 mars 2021 mettant le Cardinal Fridolin Ambongo face aux députés et sénateurs également acteurs sociopolitiques partageant cette même foi. C’est la paroisse catholique saint Raphaël, à Kinshasa/ limeté qui a accueilli ce rassemblement eucharistique également social auquel ces derniers ont, massivement, répondu présent comme nous l’affirme le service de communication du diocèse de Kinshasa coordonné par le curé de la paroisse Saint Angèle, l’Abbé Jean-Marie Konde.

 

Trois points essentiels ont constitués le texte décortiqué par ce grand pasteur catholique à savoir “l’Eglise et la Politique doivent être au service du même peuple”, “les défis que la politique lance à la foi catholique (le relativisme des valeurs chrétiennes, l’oubli de l’homme et la montée de l’égoïsme, l’incohérence qui pousse au double vie de catholique à l’église et de politicien ailleurs) “.

Le dernier point qui a servi de brèche à la partie eucharistique, était consacré à la formulation des recommandations comptées au nombre de cinq (5) et présentées comme telles :

1) Promouvoir les organisations et associations qui promeuvent des principes fondamentaux dans le respect de la conscience chrétienne et qui soient conformes à la Morale et à la Tradition catholiques ;

2) Valoriser la spiritualité et la formation permanente en disposant chacun du Catéchisme de l’Eglise Catholique et du Condensé de l’Enseignement social de l’Eglise catholique ;

3) Rayonner à travers les œuvres de charité tout en évitant de poser de bonnes œuvres seulement pendant la campagne électorale pour arracher les voix contre quelques donations parfois humiliantes ;

4) Promouvoir la fraternité et la solidarité entre vous ;

5) Entrer en réseau avec d’autres organisations des politiciens catholiques, à travers le monde ou l’Eglise universelle, pour le partage d’expérience.

Le mot de remerciement des élus à été prononcé par le président du sénat, l’honorable Modeste Bahati Lukwebo.

Il sied de souligner qu’à la fin de cette activité initiée par l’honorable Paul Balenza et Chérubin Okende, les députés catholiques ne se sont pas empêchés de délier leurs langues pour dénoncer, tout haut, les actes et propos irrespectueux à l’endroit de l’Eglise ainsi que de ses évêques et prêtres.

Blaise Puala

Partager l'article.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here